Pages - Menu

26.2.16

Les objets de Justine Lacoste



Je remarque je vous présente beaucoup de créations en porcelaine ou céramique. A croire que j'ai trop regardé Ghost... bon ne nous égarons pas ! Voici donc Justine Lacoste et Jean son mari - qui a rejoint l'aventure depuis peu - créateurs de Epure  qui font des objets pour la maison en porcelaine. C'est tout en finesse et j'aime ce côté irrégulier, non calibré des pièces. C'est ce qui fait que chaque pièce est unique.






Source : Epure 

25.2.16

Le château de Beauvoir



Aujourd'hui c'est un lieu un peu atypique que j'aimerai vous présenter : Le château de Beauvoir. Nous voici dans le château de l'artiste peintre Claire Basler qui a fait de habitat un lieu magique. Dans chaque pièce, l'artiste a pu exprimer son amour de végétal en toute liberté. Son château est un book à lui tout seul. J'ai un petit faible pour la chambre bleu avec son manteau de cheminée noir rehaussé des tableaux de l'artiste. Un conseil si vous êtes locataire : évitez de laisser parler votre créativité, je ne suis pas sûre que votre proprio le prenne bien. A moins que vous soyez côté chez Drouot... et encore ! 













Source : Claire Basler

24.2.16

Le coin nuit

 Faisons comme le grand Stéphane Bern et poussons la porte de la suite royale ! Donc pour ce petit coin j'ai choisi le bleu paon de Dulux Valentine ( je vous explique tout dans un post précédent). J'aime ce bleu qui confère une ambiance intime. J'ai disposé les oreillers dans ce sens parce que réponse 1 : je suis très très très petite.
réponse 2 :  je me suis prise pour Marianne Evennou.
réponse 3: c'est sympa d'être dans ce sens pour bouquiner.
Le traversin est un traversin que m'avait fait ma mère avec de la toile à matelas. Dans l'ancienne configuration, il n'avait pas sa place. Il était donc enfoui dans le fond d'un placard. J'ai donc pu le ressortir. 







23.2.16

"Contemporain " - le livre


Mister me dit " j'ai une bonne nouvelle et une mauvais nouvelle"." La bonne c'est que tu vois ce livre là et ben il était à un prix défiant toute concurrence alors je l'ai pris et la mauvaise c'est que j'en t'ai pris un". Il est c***** Mister ! Autant vous dire que je ne lui ai pas lancé au visage !




"Contemporain" - Lesley Jackson
Phaidon.

22.2.16

Un intérieur sobre dans une ancienne usine


Un designer Finlandais qui installe sa petite famille dans une ancienne usine ça donne ça.  Un style sobre, épuré mais élégant. La cuisine noire rehausse un peu le tout.







Source : Nordic design 

19.2.16

A la rencontre de Béatrice du blog Madame Décore

Aujourd'hui, je vous emmène à la rencontre de la bloggeuse déco Béatrice de "Madame décore" qui a bien voulu répondre à mes petites questions. Merci à elle de s'être prêtée au jeu.
 
 * *
*
 


Bonjour qui es-tu ? Présente-toi

Bonjour, je m’appelle Béatrice, j’ai 34 ans (aïe…) et je suis bloggeuse déco depuis un peu plus d’un an. J’anime le blog Madame decore sur lequel je compile les intérieurs qui me font vibrer, répertorie mes bonnes adresses déco ainsi que les nouveautés « coup de cœur ». Je suis bien entendu une amoureuse de déco, particulièrement des vieux meubles et des intérieurs qui ont une âme… Il faut dire que je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite, avec des parents fanas de brocantes et de vides-greniers !


Tu tiens un blog déco est-ce ton métier ? si oui peux-tu nous parler de ton parcours. Si non pourquoi l'idée d'ouvrir un blog dédié à la déco ?

Bien que je n’en vive pas, je travaille dans le milieu de la déco depuis 2010 en tant que pigiste, après avoir été attachée de presse durant 7 ans. J’exerce aujourd’hui un autre métier en parallèle qui me permet d’assurer le quotidien.

J’aime écrire pour les autres, mais c’est parfois frustrant de ne pas pouvoir aborder les sujets qui me tiennent vraiment à cœur, d’où l’idée d’ouvrir mon propre blog. Comme la plupart des bloggeurs, j’y trouve ici un moyen d’expression qui me permet de dévoiler mon propre univers !


Sur ton blog tu nous montres la rénovation de ta maison et des avant-après de ton chez toi, comment-as tu pensé cette rénovation ? avais-tu déjà une idée précise ou bien te laisses-tu porter au gré de tes envies ?

Cette maison, nous en avons rêvé durant des mois, sans trop savoir si nous pourrions l’acheter. Le rêve est finalement devenu réalité et j’avoue trouver un plaisir immense à la façonner jour après jour. Pour les transformations, nous nous sommes adaptés à l’existant, que nous avons légèrement modifié (en cassant certains murs par exemple). La maison datant des années 20, nous ne pouvions pas nous permettre de tout changer de A à Z ! Il fallait garder certains éléments architecturaux et en moderniser d’autres. Les cheminées anciennes, le parquet d’origine (caché sous un affreux stratifié)et le volume des pièces ont été conservés. En revanche, nous sommes repartis de zéro pour l’électricité, les sols et les murs (mon dos se souvient encore des 4 couches de papier peint à retirer dans la cuisine !).
 
Pour la déco, j’avais compilé certains détails en sélectionnant les pages déco qui m’intéressaient dans les magazines. Je voulais un esprit atelier / laboratoire dans la cuisine, une déco d’inspiration années 30 dans la salle de bain, et du charme dans la pièce à vivre. L’aménagement s’est fait petit à petit, au gré de mes trouvailles sur le bon coin (best magasin de déco ever !)… et c’est loin d’être terminé.
 
 
Les deux achats dont je suis la plus fière sont le meuble de grainetier qui se trouve dans la salle à manger, et le lavabo rétro dans la salle de bain. J’ai fait des kilomètres pour aller les chercher mais ça valait le coup ! Nous discutons beaucoup en amont avec mon amoureux, car je souhaite avant tout que la décoration nous ressemble… Il faut mélanger nos deux univers et savoir faire des compromis !

Le meuble de grainetier chez Béatrice

 
La salle de bain rétro de Béatrice

Est-ce que tu t'es faite aider par des professionnels ?

Oui, car hormis certains postes (ponçage et vitrification du parquet, montage de la cuisine…) je n’ai absolument aucune notion d’électricité ou de plomberie ! Et après avoir essayé l’enduit, j’ai définitivement laissé tomber…


La cuisine de Béatrice pour voir un avant-après c'est ici

Quelles sont tes influences en déco ?

J’aime absolument TOUT ce qui s’est fait entre les années 20 et les années 50. Beaucoup de styles me plaisent (industriel, art déco, ethnique, contemporain, scandinave, tropical, vintage…) mais ce sont avant tout les mélanges que je trouve intéressants...




 
Quel est l'objet qui te suit partout dans tous tes déménagements et dont tu ne te débarrasseras jamais ?

Sans hésiter, le miroir qui se trouve dans ma chambre. Je crois qu’il s’agit là de mon premier achat déco vraiment réfléchi (je l’avais acheté à tout petit prix dans un vide grenier en 2005), et depuis, il me suit dans tous mes « chez-moi » !

Le miroir chiné par Béatrice

Quel est l'objet qui te fait baver d'envie en ce moment ?

Oups, beaucoup de choses ! Le vase d’avril de Tse&Tse, une étagère String pour la cuisine, la suspension Porca Miseria d’IngoMaurer

La suspension Porca Miseria d’IngoMaurer

Quelle est la tendance que tu ne pourras jamais adopter ?

Le baroque ! Trop chargé, trop coloré… C’est un style qui ne me correspond absolument pas !

Un petit mot pour la fin ?
 
Donc pour le mot de la fin, je dirai que la déco est une histoire d'"âme" et doit refléter notre personnalité. Un superbe intérieur sans touche personnelle n'a pas trop d'intérêt à mon sens ! Inspirez-vous des pages de magazine, Internet, ou de ce que vous voyez autour de vous, créez, mélangez les styles, ajoutez des meubles ou des objets de famille et votre sweet home ne pourra qu'être réussi !
 
Merci Béatrice !



18.2.16

L'appartement de la co-fondatrice de la marque de bijoux Livingstone


Aujourd'hui partons dans l'appartement parisien de Charlotte Heymann la co-fondatrice de la marque de bijoux Livingstone.  Un écrin classique avec parquet, moulure et cheminé en marbre surmontée de son trumeau ornementé à la déco dans l'air du temps et chic mais où une pièce ultra moderne vient casser un peu les codes. 







Source : Ring the bell